Image Tout ce qu'il faut savoir sur le capital privé

Tout ce qu'il faut savoir sur le capital privé

Tout ce qu'il faut savoir sur le capital privé

Le capital privé, aussi connu sous l'appellation fonds privé ou placement privé, fait partie des instruments financiers qu'utilisent les entreprises, notamment celles qui sont non cotées en bourse, c'est-à-dire, celles ne voulant pas s'introduire dans la bourse. Plusieurs raisons expliquent cette situation, mais celle la plus considérée est l'augmentation de capital. Par ailleurs, le taux de ce type de capital est fixe en général.

Pourquoi avoir besoin d'un capital privé ?

Les sociétés sont en quelque sorte le pilier de l'économie, que cela soit pour la création de richesses ou la création d'emplois. Il est donc normal qu'elles fassent appel à des investisseurs pour avoir des fonds privés. Ensuite, elles les utilisent pour permettre à leur activité de continuer et de se développer. Par ailleurs, l'État privilégie ce concept en raison des avantages et valeurs ajoutées qu'il peut apporter. En effet, il procure un fort rendement par rapport aux autres types de capitaux comme les actions.

Comment fonctionne-t-il ?

L'entreprise fait appel à des investisseurs dits privés, comme les fonds spécialisés, les compagnies d'assurance et les banques. Toutefois, ce sont seulement les investisseurs professionnels qualifiés qui sont en mesure de participer à ces opérations. L'entreprise, quant à elle, peut collaborer avec un ou plusieurs investisseurs en fonction de ses besoins et de sa situation. Il existe des entreprises qui décident de ne contacter qu'un nombre limité d'investisseurs pour simplifier les opérations à entreprendre et échapper aux règles liées à l'appel public à l'épargne.

Les avantages du capital privé

Quel que soit le produit ou le projet envisagé, le capital privé est en mesure de s'occuper de tout. D'autres avantages sont reçus par l'adoption de ce capital, que ce soit pour les entrepreneurs ou pour les investisseurs. Par exemple, la société aura droit à des fonds pour une durée prolongée, ce qui lui permet de pleinement s'épanouir. De plus, elle pourra effectuer des remboursements séparés, ce qui n'est pas le cas de toutes les entités.

Question fiscale, les intérêts qu'elle payera seront minimes. Elle pourra aussi trouver son compte concernant sa notoriété, car elle sera plus connue, ce qui est surtout bénéfique pour sa crédibilité. Ainsi, la confiance s'installera automatiquement entre celle-ci et les actionnaires, tout comme avec ses autres clients et partenaires. Quant aux investisseurs, ils auront un rendement fixe pendant une durée bien déterminée.

Les inconvénients du capital privé

Toutefois, l'existence de ce type de capital présente quelques inconvénients. Pour les investisseurs, entre autres, ils risquent gros, car les prévisions de rendement ne dépendent aucunement des résultats financiers de l'entreprise.

Face à ces inconvénients, Cyrille Vernes ne cesse de chercher des solutions plus pratiques et innovantes. Son principal but est d'offrir aux clients le maximum de transparence pour diverses opérations financières. Il a assez d'expérience dans le domaine, car cela fait déjà des années qu'il a fondé une société de gestion de fortune à Genève. Ainsi, Cyrille Vernes connaît bien les enjeux liés à la gestion de fonds.

Autres articles

Définition d'un capital institutionnel

Publié le 26/09/2017
Actuellement, nombreux sont les sujets qui font admirablement matière de discussion. On entend souvent parler de développement économique, de...