Image Qu'est-ce qu'un capital actif ?

Qu'est-ce qu'un capital actif ?

Beaucoup de gérants d'entreprises n'ont qu'un aperçu de ses capitaux. Pourtant il est nécessaire de bien les connaître, afin d'en établir la valeur réelle et leurs contributions dans les démarches de l'entreprise. Le capital actif proprement dit regroupe plusieurs catégories qui ont chacune leurs attributs. En voici une approche plus réaliste et explicite.

Un rôle majeur dans le fonctionnement de l'entreprise

Un capital actif est un ensemble d'éléments générant des valeurs positives pour l'entreprise. Figurant sur la partie gauche du bilan, selon les normes internationales, il représente donc une somme d'investissements qui, par définition, apporteront à long terme des profits économiques palpables. Ce sont les composantes de ce capital actif qui permettent à l'entreprise de fonctionner et de s'atteler aux taches de son domaine d'activités. D'un point de vue stratégique, elles font également partie des avantages concurrentiels, car elles constituent des points différenciateurs par rapport aux concurrents. Ces ressources tangibles, matérielles ou immatérielles, sont toujours évaluées à un instant précis de leur exploitation afin d'en connaître leur dépréciation et/ou leur amortissement pour en anticiper la cession et le remplacement.

Les typologies du capital actif de l'entreprise

Le capital actif peut être scindé en deux catégories bien distinctes, à savoir les actifs non courants, aussi appelés actifs immobilisés, et les actifs courants. Les premiers sont destinés à l'exploitation à long terme de l'entreprise et peuvent être divisés en trois grands types qui sont les suivants :

  • Immobilisations incorporelles : englobant tout ce qui est immatériel et non physique pour l'entreprise, à savoir le fonds de commerce, les brevets d'exploitation, les frais en Recherche et Développement…,
  • Immobilisations corporelles : regroupant les actifs physiques de la société destinés à la production, entre autres le matériel, le mobilier ou encore les terrains et les bâtiments,
  • Immobilisations financières : les apports financiers apportés par les investisseurs, le plus souvent figurant sous la forme de titres de participation.

Les actifs courants, cependant, ne sont pas utilisables à long terme. Ils peuvent, quant à eux, être subdivisés en cinq grandes parties dont en voici la liste :

  • les stocks et les en-cours : constituant l'ensemble de tous les biens et services entrant dans le processus de production,
  • les avances et acomptes versés sur commande : les avances versées par l'entreprise à ses fournisseurs en vue d'une commande non encore constatée,
  • les créances : concernant celles que l'entité détient envers ses tiers, à savoir les clients ou les organismes sociaux,
  • les disponibilités : composées de la caisse et du compte bancaire en positif,
  • les valeurs mobilières de placement : des achats en vue de la revente les plus souvent,
  • les charges constatées d'avance : les charges d'une période ultérieure qui ont été couvertes à une période antérieure.

Le cas particulier des actifs financiers

Le capital actif est, d'un point de vue général, géré par la société, car fait partie intégrante de ses apports. Les immobilisations financières, pourtant, font l'objet d'un traitement spécial, car regroupent des apports de titres par des parties prenantes tierces à l'entreprise. En effet, ils peuvent être gérés de plusieurs manières selon l'accord établi entre les deux parties. Cyrille Vernes, expert en analyse financière, en propose deux : le mandat de gestion classique et le mandat de conseil.

Dans le premier cas de figure, la gestion des actifs est attribuée à une société de gestion et c'est celle-ci qui, après analyses et calculs, qui prend les décisions pour le client. Ce type de gestion est même devenu la vocation et la raison d'être de la Société Verne Gestion, créé en 1982 par Cyrille Vernes. Dans le deuxième cas de figure, le gérant conseille son client et laisse à celui-ci le pouvoir de décision de gestion concernant les achats et les ventes.

Autres articles

Tout ce qu'il faut savoir sur le capital privé

Publié le 26/09/2017
Le capital privé, aussi connu sous l'appellation fonds privé ou placement privé, fait partie des instruments financiers qu'utilisent les entreprises,...

Définition d'un capital institutionnel

Publié le 26/09/2017
Actuellement, nombreux sont les sujets qui font admirablement matière de discussion. On entend souvent parler de développement économique, de...